International Meeting Transitioning Ecosystem: Models for sustaining the commons

This post is also available in: Català (Catalan) Español (Spanish)

[en français à la fin de l’article]

On Tuesday, October 4 in the afternoon, we will meet online to share methodologies and tools for the commons, in a follow-up session to the work done by Transitioning Ecosystem


Transitioning Ecosystem are a series of sessions driven by the Cooperative Activity Group (GAC ) Transitioning from femProcomuns, to work collectively on challenges related to key areas of the economy: energy, territory, water, food, care, housing, volunteering, methodologies …, from the point of view of production, supply and environmental impacts, with a common vision (guided by the Commons Sustainability model but with a desire to learn and incorporate aspects of other models and artefacts) and with the participation of various actors, from Catalonia and elsewhere.

In the commons socioeconomic model, people self-organize to solve needs and challenges from a community and sustainability logic. . The commons is a model of social and economic organization alongside the market and the state. In addition to the many cases of production, reproduction and management of the traditional commons that have been sustained over the years, in recent decades technological, urban and cultural projects have been launched, some of which use free and open licences, with distributed and democratic models of production, reproduction, management and decision-making. They are different projects from each other, but they share some principles and qualities.

It is in this context that from femProcomuns (integral cooperative of users and workers) we promote this meeting, to evolve and open the network of intercooperation created and the learnings made, in the last 5 years, around different spaces in Catalonia and elsewhere.

The meeting takes place within the framework of the Commons Ecosystem Working Group: femProcomuns (Catalonia), Remix the Commons (Francophonie), B.A.Balex (France), Projet Collectif (Quebec) and Solidarius Italia (Italy)).
With the participation of atelier d’architecture autogérée (aaa), Community Economies, Peer-Produced Research Lab, and others to be announced soon.

The session (free) will take place online on October 4, from 3:00 pm to 5:00 pm : 00h.
(simultaneous translation in Catalan, Spanish, English and French / traduction simultanée en catalan, espagnol, anglais et français )

 


Registration open / Inscription ouverte

 

With:

  • The Commons Sustainability Model. femProcomuns. David Gómez, Raquel Prado, Mònica Garriga
  • Building a collaborative community economy: The case of La Comunificadora. Dimmons/La Coop des Communs. Vera Vidal
  • Use case of the Commons Sustainability Model in Marseille. Alima El Bajnouni
  • Cultivating the commons, from Europe to Quebec. Projet Collectif. Marie Soleil El Allier
  • Calculating the value of the commons. Doina M Petrescu and Benjamin Petcou
  • From food to governance, producing situated knowledge with the Ecole des Communs (School of the commons). Remix the commons, AFAP, B.A.Balex
  • Transition Action. France Nature Environnement. Lou-ann Hennequin
  • Peer-Produced Research Lab. Enric Senabre
  • Community Economies Institute. Kathrin Böhm
  • Betula Project: Integral promotion of the villages of Cadí Moixeró through landscape. L’Arada Creativitat Social (Social Creativity). Marina Vilaseca and Ferran Canudas

Over the years, we have seen that the relational dimension of the communities where the projects are located is the main element that makes the projects common. In addition to choosing and knowing the necessary tools (technological, legal, management, …), it is essential that people who belong to the community share interests, identify with the project, self-organize and self -manage, know how to mobilize the resources they need to sustain themselves, how to organize the mode of production, where to find the knowledge they need and have a policy on how to share the knowledge they generate. If it is an existing community with previous social ties and self-organized, it will be easier. If it is a driving group, which wants to activate a community or articulate a new community, it will be necessary to carefully plan the project.

We have tested the Sustainability Model of the commons, we have developed explanatory texts detailing the theoretical and conceptual framework and we have developed a resource kit with visual canvases and games to explore and work on projects from a more communal, ecological and feminist perspective. .

We want to share this accumulated experience with agents who have this look, common, ecological, democratic, feminist … and who are sensitized by l ‘ activation of local economies, by community action and by citizen innovation; of actors (grassroots initiatives, social enterprises, cooperatives, citizen laboratories, …) active in Catalonia, Europe and beyond, with whom to share infrastructures, knowledge, methodologies and tools.

We also want to learn about experiences and methodologies carried out by other agents, share practices, visions and ideas with projects from other places in Catalonia, France or Quebec. We invite you to participate in the online session and to share how you are carrying out your practice. The session, of only two hours, will not allow for everyone to present orally, but we will collect all the initiatives in writing in a pad, and we will continue the conversation through a space in the Agora that we have enabled to talk about the transition to the commons.

Ecosistema Transitant, is funded by line L2 Unique projects to promote the economy social and solidarity, creation of cooperatives and intercooperation projects, of the Generalitat de Catalunya, Department of Business and Labor. Directorate General of Social and Solidarity Economy, the Third Sector and Cooperatives.

 

 

Rencontre internationale sur les écosystèmes de transition: des modèles pour soutenir les communs

Mardi 4 octobre après-midi, nous nous réunirons en ligne pour partager des méthodologies et des outils pour les biens communs, lors d’une session de suivi du travail entrepris par Écosystème de Transition.

Écosystème de Transition est une série de rencontres organisées par le Groupe d’Activité Coopérative (GAC ) en Transition de la coopérative Catalane femProcomuns, dans le but de travailler collectivement sur les défis liés aux domaines clés de l’économie : énergie, territoire, eau, alimentation, soins, logement, volontariat, méthodologies…, du point de vue de la production, de l’approvisionnement et des impacts environnementaux, avec une vision basée sur les communs (guidée par le modèle de soutenabilité des communs, mais avec le désir d’apprendre et d’incorporer d’autres modèles et artefacts) et avec la participation de divers acteurs, de Catalogne et d’ailleurs.

Dans le modèle socio-économique des communs, les gens s’auto-organisent pour résoudre les besoins et les défis à partir d’une logique communautaire et soutenable. Les communs sont un modèle d’organisation sociale et économique qui échappe au marché et à l’État. En plus des nombreux exemples de communs traditionnels qui ont maintenu des formes de production et de reproduction singulières au fil des siècles, ces dernières décennies ont vu naître des projets technologiques, urbains et culturels, dont certains utilisent des licences libres et ouvertes ou des modèles de distribution du pouvoir pour une production démocratique. Ces projets sont singuliers, mais ils partagent certains principes et qualités.

Dans ce contexte, femProcomuns (coopérative intégrale d’utilisateurs et de travailleurs) proposons une rencontre, pour favoriser la mise en réseau et la coopération autour des leçons apprises ces 5 dernières années, dans différents espaces en Catalogne et ailleurs.

La réunion a lieu dans le cadre du groupe de travail sur l’écosystème des biens communs : femProcomuns (Catalogne), Remix the Commons (Francophonie), B.A.Balex (France), Projet Collectif (Québec) and Solidarius Italia (Italie)). Avec la participation de atelier d’architecture autogérée (aaa), Community Economies, Peer-Produced Research Lab, et d’autres à venir.

La session aura lieu en ligne le 4 octobre, de 15h00 à 17h00 : (traduction simultannée Catalan, Espagnol, Anglais et Français)

Participants:

  • Le modèle de souténabilité des communs. femProcomuns. David Gómez, Raquel Prado, Mònica Garriga
  • Construire une économie communautaire collaborative : le cas de La Comunificadora. Dimmons/La Coop des Communs. Vera Vidal
  • Cas d’utilisation du modèle de souténabilité des communs à Marseille. Alima El Bajnouni
  • Cultivé les communs, d’Europe au Québec. Projet Collectif. Marie Soleil L’Allier
  • Calculer la valeur des biens communs. Doina M Petrescu et Benjamin Petcou
  • De l’alimentation à la gouvernance, produire des savoirs situés avec l’Ecole des communs. Remix the communs, AFAP, B.A.Balex
  • Action de transition. France Nature Environnement. Lou-ann Hennequin
  • Peer-Produced Research Lab. Enric Senabre
  • Institut des économies communautaires. Kathrin Böhm
  • Projet Betula : Promotion intégrale des villages de Cadí Moixeró à travers le paysage. El Arada Créativité sociale. Marina Vilaseca et Ferran Canudas

Au fil des années, nous avons constaté que la dimension relationnelle des communautés où se situent les projets est le principal élément qui rend les projets communs. En plus de choisir et de connaître les outils nécessaires (technologiques, mécanismes juridiques, de gestion…), il est essentiel que les personnes qui appartiennent à la communauté partagent des intérêts, s’identifient au projet, s’auto-organisent et s’autogèrent, et sachent comment mobiliser les ressources dont elles ont besoin, comment organiser le mode de production, où trouver les connaissances dont elles ont besoin et avoir une politique sur le partage des connaissances qu’elles génèrent. Lorsqu’il s’agit d’une communauté existante avec des liens sociaux antérieurs et auto-organisée, ce sera plus facile. Et s’il s’agit d’un groupe, qui veut activer une nouvelle communauté, il sera nécessaire de planifier soigneusement le projet.

Nous avons testé le modèle de soutenabilité des communs, nous avons élaboré des textes explicatifs détaillant le cadre théorique et conceptuel et nous avons développé un kit de ressources avec des outils visuels et des jeux pour explorer et travailler sur des projets dans une perspective plus communautaire, écologique et féministe.

Nous voulons partager cette expérience accumulée avec des acteurs qui partagent cet horizon du commun, écologique, démocratique, féministe… et qui sont sensibles à l’importance de l’activation des économies locales, par l’action communautaire et par l’innovation citoyenne ; des acteurs (initiatives de base, entreprises sociales, coopératives, laboratoires citoyens…) actifs en Catalogne, en Europe et au-delà, avec lesquels partager des infrastructures, des connaissances, des méthodologies et des outils.

Nous voulons également connaître les expériences et les méthodologies menées par d’autres agents, partager des pratiques, des visions et des idées avec des projets d’autres endroits en Catalogne, en France ou au Québec. Nous vous invitons à participer à la session en ligne et à partager la manière dont vous mettez en œuvre votre pratique. La session, de deux heures seulement, ne permettra pas à chacun de présenter oralement, mais nous recueillerons toutes les initiatives par écrit dans un pad (bloc-notes), et nous poursuivrons la conversation à travers un espace de l’Agora que nous avons aménagé pour parler de la transition vers les communs.

Écosystème de Transition, est financé par la ligne L2 Projets Singulières pour promouvoir l’économie sociale et solidaire, création de coopératives et projets d’intercoopération, de la Generalitat de Catalunya, Département de l’entreprise et du travail. Direction générale de l’économie sociale et solidaire, du troisième secteur et des coopératives.